Reakce Spolku na teroristický útok v Paříži

Reakce Spolku na teroristický útok v Paříži
15 Lis 2015

Spolek krátce po teroristických útocích v Paříži adresoval francouzským partnerům dopis obsahující slova soucitu, přátelství a pochopení.

Chers amis,

Suite aux événements tragiques qui viennent de frapper Paris, toutes nos pensées sont aujourd’hui avec vous et avec la France. Nous adressons nos condoléances sincères aux familles et amis des victimes.
L’évolution des sections tchécoslovaques (tchèques depuis 1990) en France a copié les vicissitudes de l’Histoire. Et à plusieurs reprises, aux heures sombres – en 1938, 1948, 1968 – leurs élèves ont reçu de nombreuses preuves de solidarité de la part des Français. Ainsi, au moment où la Tchécoslovaquie succombait à l’occupation nazie, le Maire de Dijon, Robert Jardillier, évoquait « la situation tragique de ces jeunes gens, séparés de leur patrie, de leurs
familles [qui] ont trouvé à Dijon aide matérielle et terre d’asile ».
Hélas, c’est la France qui vit un moment tragique aujourd’hui. Et nous tenons à notre tour à vous exprimer notre entière solidarité.
Ces actes barbares ont frappé la France, mais ils blessent l’Humanité toute entière. Nous le ressentons avec une intensité particulière, en tant qu’anciens élèves des sections tchèques et tchécoslovaques pour qui la France restera à tout jamais un pays d’ouverture et d’échanges, un pays qui a non seulement su faire naître en nous un indéfectible sentiment d’amitié, mais qui a su faire de nous également des citoyens du monde. En effet, les élèves qui ont bénéficié de ce programme unique sont aujourd’hui dispersés dans les quatre coins de la planète, y exerçant des métiers variés. La France peut toujours compter sur ce réseau, fruit de votre accueil et du partage de nos valeurs et cultures respectives. Nous espérons rester toujours à la hauteur des attentes, formulées ainsi par M. Josias Paut, Maire de Nîmes, en 1924, au moment de la création de la section au Lycée Daudet de Nîmes : « Ils répandraient nos idées à l’étranger, seraient certainement des amis de la France de la première heure et de toute heure. »
Soyez assurés de notre soutien et de notre amitié sincère.

Kristýna Křížová
présidente
Association des anciens élèves
des sections tchèques en France

Share

Napsat komentář

Vaše e-mailová adresa nebude zveřejněna.